dimanche 30 octobre 2016

Belle fête de Toussaint

Résistons à Halloween, laissons-nous inspirer et encourager par la nuée de saints et de témoins qui nous ont précédés sur le chemin des disciples de Jésus.
Sainte fête de Tous les Saints !


jeudi 8 septembre 2016

La rentrée s’annonce bien, le numéro 229 de Bonne Nouvelle est sorti de presse…


Un sommaire bien alléchant, jugez plutôt:

L’eucharistie, un trésor. Un large écho de l’enseignement donné par Nicolas Buttet au cours de la Session d’été du Renouveau, à Liège.
Les déçus de Dieu. Une très belle méditation sur un passage de l’évangile de Luc, par le P. André Louf, ancien abbé du Mont-des-Cats, décédé en 2010.
L’ivresse de la liberté. Interview de Giuseppe Nastri, qui commente le livre qu’il vient de publier et qui porte ce titre.
On le voit… et on craque. Le témoignage impressionnant d’une guérison du cœur, raconté par Nicolas Buttet, à Liège, en juillet dernier.
Troisième voie. Le billet du fr. André.
Le bien commun. Dans la rubrique «Au fil de la liturgie», Laurent Bodart commente quelques évangiles que nous entendrons en septembre et octobre.
Veilleur, où en est la nuit? Un livre d’Adrien Candiard, lu pour vous par la rédaction de Bonne Nouvelle.
Miséricorde est son nom. Echo d’un enseignement du cardinal Barbarin sur la miséricorde.
Folie des hommes ou folie de l’amour? Le billet du fr. Marc.
Quelques livres.
Calendrier.
Et, ce qui ne gâte rien, de nombreuses et très belles photos des dernières JMJ en Pologne.

Bonne lecture!

dimanche 28 août 2016

Bonne fête de saint Augustin

Augustin et Monique. L'extase d'Ostie

Or, le jour était proche où elle [Monique, la mère d’Augustin] allait quitter cette vie (…) Il se trouva, par tes soins, j’en suis sûr, par tes secrètes dispositions, que nous étions seuls, elle et moi, debout, accoudés à une fenêtre (…) C’était à Ostie, près des bouches du Tibre, à l’écart des agitations, après les fatigues d’un long voyage: nous refaisions nos forces pour la traversée. Donc, nous parlions ensemble, dans un tête-à-tête très doux. Oubliant le passé, tendus vers l’avenir, nous demandions entre nous, en présence de la Vérité que tu es, toi, ce que pourrait être cette vie éternelle des saints que ni l’œil n’a vue, ni l’oreille entendue, ni le cœur de l’homme senti monter en lui (…)
Alors, nous élevant d’un cœur plus ardent vers «l’être même», nous avons traversé, degré par degré, tous les êtres corporels, et le ciel lui-même, d’où le soleil, la lune et les étoiles jettent leur lumière sur la terre.
Et nous montions encore, au-dedans de nous-mêmes, en fixant notre pensée, notre dialogue, notre admiration, sur tes œuvres. Et nous sommes arrivés à nos âmes; nous les avons dépassées pour atteindre la région de l’abondance inépuisable, où tu repais Israël à jamais dans le pâturage de la vérité. C’est là que la vie est la sagesse par qui sont faites toutes les choses présentes et celles qui furent et celles qui seront (…)
Et pendant que nous parlons et aspirons à elle, voici que nous la touchons à peine, d’une poussée rapide et totale du cœur. Nous avons soupiré, et nous avons laissé là, attachées, les prémices de l’esprit; et nous sommes revenus au bruit de nos lèvre, où le verbe se commence et se finit. Mais quoi de semblable à ton Verbe, notre Seigneur, qui demeure en soi sans vieillir et renouvelle toutes choses?


Augustin, Les Confessions, IX, 10, 23-24.

dimanche 14 août 2016

vendredi 29 juillet 2016

Juifs et chrétiens se rencontrent


Une session organisée par la Communauté de l’Emmanuel s’est tenue à Paray-le-Monial du 12 au 17 juillet : « Découvrir le Judaïsme, les chrétiens à l’écoute ». 
C’était un pas, parmi d’autres, sur ce chemin qui conduit « deux amis brouillés depuis 2000 ans », à se retrouver dans le respect mutuel, l’estime et l’amitié.

Voici trois brèves vidéos diffusées après cette session, au cours de laquelle sont notamment intervenus le cardinal Philippe Barbarin et le rabbin Haïm Korsia.




mardi 14 juin 2016

Bientôt le numéro 228 de Bonne Nouvelle. Une belle lecture de vacances…



Au sommaire de ce numéro qui couvre les mois de juillet et août:

Passer du «je» au «nous». Sous ce titre un peu énigmatique, une interview de Vincent Huart, qui nous présente un programme d’immersion dans les pays du Sud pour les étudiants de l’ICHEC.
Comme des enfants. Le billet du fr. André.
Respect et miséricorde. A partir d’une méditation du récit biblique de la vigne de Naboth (1R 21, 1-16), Philippe Berrached présente une profonde réflexion sur le sens du respect.
Ne doute jamais de la miséricorde. Extraits d’un enseignement de Kally Kalambay à la «Fête de la Joie» de Pentecôte, au Luxembourg.
Lien personnel avec le Christ. Un couple témoigne de l’approfondissement de sa foi et de son engagement en Eglise.
Jésus, le Bon Samaritain. Dans la rubrique «Au fil de la liturgie», Laurent Bodart nous présente les évangiles des mois de juillet et août.
Anathèmes, blasphèmes & Cie. Bonne Nouvelle a lu pour vous un livre de Paul Clavier
Les mauvais pasteurs… Trop c’est trop! Le billet du fr. Marc.
Quelques livres.
Calendrier.
En couverture, et à travers tout le numéro, des photos qui évoquent les séjours d’immersion pour étudiants dont nous parle Vincent Huart dans son interview.


Bonne lecture et… bonnes vacances! 

samedi 21 mai 2016

Les martyrs de Tibhirine




Le 21 mai 1996, un communiqué du Groupe islamique armé, organisation extrémiste algérienne, annonce qu’a eu lieu l’exécution des sept moines trappistes enlevés deux mois auparavant au monastère Notre-Dame de l’Atlas. C’est le point final d’un itinéraire de témoignage évangélique poussé jusqu’à rendre présent l’Emmanuel, le Dieu-avec-nous, au cœur de la haine qui se répand entre les hommes.

Lorsque les événements (assassinats de représentants français et d’ouvriers croates, menaces, intimidations, etc.) s’étaient précipités, ensemble, ils avaient décidé de rester en Algérie; c’est là qu’ils avaient tissé des liens étroit de dialogue et d’approfondissement spirituel avec les musulmans de la région.

On retiendra l’extraordinaire testament spirituel du prieur du monastère, Christian de Chergé, écrit peu de temps avant leur enlèvement :


«S’il m’arrivait un jour – et ça pourrait être aujourd’hui – d’être victime du terrorisme qui semble vouloir englober maintenant tous les étrangers vivant en Algérie, j’aimerais que ma communauté, mon Église, ma famille, se souviennent que ma vie était DONNÉE à Dieu et à ce pays (…) J’aimerais, le moment venu, avoir ce laps de lucidité qui me permettrait de solliciter le pardon de Dieu et celui de mes frères en humanité, en même temps que de pardonner de tout cœur à celui qui m’aurait atteint (…) Ma mort, évidemment, semblera donner raison à ceux qui m’ont rapidement traité de naïf, ou d’idéaliste: ‘Qu’ils disent maintenant ce qu’ils pensent!’ Mais ceux-là doivent savoir que sera enfin libérée ma plus lancinante curiosité. Voilà que je pourrai, s’il plaît à Dieu, plonger mon regard dans celui du Père pour contempler avec lui les enfants de l’islam tels qu’il les voit, tout illuminés de la gloire du Christ, fruits de sa Passion, investis par le don de l’Esprit dont la joie secrète sera toujours d’établir la communion et de rétablir la ressemblance, en jouant avec les différences (…) Et toi aussi, l’ami de la dernière minute, qui n’auras pas su ce que tu faisais. Oui, pour toi aussi, je le veux, ce MERCI et cet ‘A-DIEU’ en-visagé de toi. Et qu’il nous soit donné de nous retrouver, larrons heureux, en paradis, s’il plaît à Dieu, notre Père à tous deux. Amen. Inch’Allah!»