lundi 15 mai 2017

Bonne Nouvelle n° 233


Le blog Bonne Nouvelle est quelque peu en sommeil… Mais la revue est bien éveillée : le numéro 233 de Bonne Nouvelle est sorti de presse…

Au sommaire :

Dieu ne joue pas aux dés. Interview de Jacques Clément, les questionnements d’un scientifique qui est aussi un croyant.
L’amour prend patience. Le beau commentaire de « l’hymne à l’amour » de saint Paul (1 Co, 13), par le pape François, dans l’exhortation apostolique Amoris laetitia.
Un chic type. Le billet du fr. André.
Croix et joie. Une belle et profonde méditation sur l’amour révélé par la Croix.
A Dieu, Georges. Le billet du fr. Marc.
La loi de Dieu. Dans la rubrique «Au fil de la liturgie», le fr. Laurent commente les évangiles de la Sainte Trinité et de la fête du Corps et du Sang du Christ.
L’amour existe encore : viens voir ! Un jeune fait écho à une session d’évangélisation, à Bruxelles, fin mars dernier.
Le soleil est revenu. Témoignage de guérison intérieure d’une jeune femme qui a été baptisée la nuit de Pâques 2017.
Dignité et vocation chrétienne du politique. Un livre, qui rassemble les actes d’un très intéressant colloque, lu pour vous par la rédaction de Bonne Nouvelle.
Je vais renaître. Un autre témoignage : le cheminement qui a conduit une jeune femme au baptême.
Quelques livres.
Calendrier.

Bonne lecture!

mercredi 1 mars 2017

Et voici le numéro 232


Le numéro 232 de Bonne Nouvelle (mars-avril 2017) est sous presse.
En voici le sommaire

Une vérité savoureuse, une interview de Benoît Bourgine, professeur de théologie à l’Université Catholique de Louvain.

Arroseur arrosé, un billet du fr. André.

Au commencement. Il y a quarante ans, les souvenirs du P. Mutien Lambert sur les débuts du Renouveau en Belgique.

Vivre intensément? le témoignage d’une religieuse.

Saint Ephrem. La «Harpe du Saint-Esprit», le réfugié de Syrie, un article écrit par le P. Daniel Stiernon quelques mois avant sa mort.

L’ami des hommes, une présentation des textes de la liturgie dominicale des prochains mois, par Laurent Bodart.

Mourir un peu, dans la rubrique «Lu pour vous», un livre de Sylvie Germain.

L’amour qui guérit, le billet du fr. Marc.

Et les rubriques habituelles: comptes rendus de livres, calendrier…

Bonne lecture!



jeudi 19 janvier 2017

Repeindre le monde, avec Bonne Nouvelle


Repeindre le monde. C'est à quoi nous invite le dernier numéro de Bonne Nouvelle (janvier-février 2017) qui est - enfin - sorti de presse...

Au sommaire:

La miséricorde, ce n'est pas fini. Une interview du P. Marc Leroy.
Consentir. Une  méditation de Martin Steffens.
Repeindre le monde. Une exhortation de Dany Pierre.
Dieu est plus grand que notre péché. Une catéchèse du pape François.
Ma grâce te suffit. Un témoignage touchant.
Le visage humain de Dieu. Le fil de la liturgie des mois en cours, par Laurent Bodart.
Barbares; le retour. Un livre de Vincent Aucante, lu pour vous.

et encore:

Un amour accueilli. Le billet de fr. André.
Le langage de Dieu. Le billet de fr. Marc

Bonne lecture!

dimanche 25 décembre 2016

Joyeux Noël

Au milieu des fracas et des obscurités du monde, accueillons la paix et la joie que nous offre le Sauveur venu parmi nous
Sainte et belle fête de Noël à toutes et tous.




dimanche 30 octobre 2016

Belle fête de Toussaint

Résistons à Halloween, laissons-nous inspirer et encourager par la nuée de saints et de témoins qui nous ont précédés sur le chemin des disciples de Jésus.
Sainte fête de Tous les Saints !


jeudi 8 septembre 2016

La rentrée s’annonce bien, le numéro 229 de Bonne Nouvelle est sorti de presse…


Un sommaire bien alléchant, jugez plutôt:

L’eucharistie, un trésor. Un large écho de l’enseignement donné par Nicolas Buttet au cours de la Session d’été du Renouveau, à Liège.
Les déçus de Dieu. Une très belle méditation sur un passage de l’évangile de Luc, par le P. André Louf, ancien abbé du Mont-des-Cats, décédé en 2010.
L’ivresse de la liberté. Interview de Giuseppe Nastri, qui commente le livre qu’il vient de publier et qui porte ce titre.
On le voit… et on craque. Le témoignage impressionnant d’une guérison du cœur, raconté par Nicolas Buttet, à Liège, en juillet dernier.
Troisième voie. Le billet du fr. André.
Le bien commun. Dans la rubrique «Au fil de la liturgie», Laurent Bodart commente quelques évangiles que nous entendrons en septembre et octobre.
Veilleur, où en est la nuit? Un livre d’Adrien Candiard, lu pour vous par la rédaction de Bonne Nouvelle.
Miséricorde est son nom. Echo d’un enseignement du cardinal Barbarin sur la miséricorde.
Folie des hommes ou folie de l’amour? Le billet du fr. Marc.
Quelques livres.
Calendrier.
Et, ce qui ne gâte rien, de nombreuses et très belles photos des dernières JMJ en Pologne.

Bonne lecture!

dimanche 28 août 2016

Bonne fête de saint Augustin

Augustin et Monique. L'extase d'Ostie

Or, le jour était proche où elle [Monique, la mère d’Augustin] allait quitter cette vie (…) Il se trouva, par tes soins, j’en suis sûr, par tes secrètes dispositions, que nous étions seuls, elle et moi, debout, accoudés à une fenêtre (…) C’était à Ostie, près des bouches du Tibre, à l’écart des agitations, après les fatigues d’un long voyage: nous refaisions nos forces pour la traversée. Donc, nous parlions ensemble, dans un tête-à-tête très doux. Oubliant le passé, tendus vers l’avenir, nous demandions entre nous, en présence de la Vérité que tu es, toi, ce que pourrait être cette vie éternelle des saints que ni l’œil n’a vue, ni l’oreille entendue, ni le cœur de l’homme senti monter en lui (…)
Alors, nous élevant d’un cœur plus ardent vers «l’être même», nous avons traversé, degré par degré, tous les êtres corporels, et le ciel lui-même, d’où le soleil, la lune et les étoiles jettent leur lumière sur la terre.
Et nous montions encore, au-dedans de nous-mêmes, en fixant notre pensée, notre dialogue, notre admiration, sur tes œuvres. Et nous sommes arrivés à nos âmes; nous les avons dépassées pour atteindre la région de l’abondance inépuisable, où tu repais Israël à jamais dans le pâturage de la vérité. C’est là que la vie est la sagesse par qui sont faites toutes les choses présentes et celles qui furent et celles qui seront (…)
Et pendant que nous parlons et aspirons à elle, voici que nous la touchons à peine, d’une poussée rapide et totale du cœur. Nous avons soupiré, et nous avons laissé là, attachées, les prémices de l’esprit; et nous sommes revenus au bruit de nos lèvre, où le verbe se commence et se finit. Mais quoi de semblable à ton Verbe, notre Seigneur, qui demeure en soi sans vieillir et renouvelle toutes choses?


Augustin, Les Confessions, IX, 10, 23-24.